Skip to content

Les poulettes (et leurs p'tits poulets) à Genève

Les poulettes ? Dénicheuses de bons plans et de bonnes adresses

Category Archives: Leur carnet d’adresses dans le monde

Aujourd’hui petite balade à Annecy, et pour profiter de ce beau temps on a décidé de se faire une terrasse. On nous avait recommandé la Brasserie des Européens, donc on a testé. En plus ça tombe bien il est dans le Passeport Gourmand, alors une fois devant on a appelé pour réserver une table (pas le choix c’est que sur réservation ! Même s’il y avait encore de la place).

A première vue c’est une brasserie classique, avec des serveurs qui sont pressés et oublient parfois leur sourire. Dommage. Mais pas grave car le soleil brillait, on était au soleil et la bouteille de rosé nous tenait compagnie !

Tout le monde a pris des moules, sauf moi car j’aime pas les moules. (Bon, après avoir goûté je changerais presque d’avis !) Du coup je me suis décidée pour le célèbre « Café de Paris » des Européens… Comme dans toute brasserie je m’attendais à ce que l’on me demande la cuisson de ma viande et qu’on me serve une belle entrecôte. Mais quelle ne fut pas ma surprise quand le serveur a amené un réchaud à fondue… Et là, gros blanc autour de la table ! Et le serveur n’a donné aucune explication, même après avoir signalé que je n’avais pas commandé de fondue (!!!). Carpe diem !

Finalement ma viande est arrivée, en même temps que les moules prêtes à déguster. Sauf que ma viande était… crue ! Bah oui, le réchaud servait à la chauffer. Dans ces cas là mieux vaut ne pas être affamé, surtout quand tout le monde mange à côté. Mais après l’effort (si on peut appeler ça comme ça): le réconfort. Une viande succulente, fondante à souhait, qui a fait pâlir d’envie tous mes amis ! Un régal…

Brasserie des européens
Place de l’hôtel de ville
74000 ANNECY
www.brasserie-des-europeens.com


Retrouvez l’avis des iTasteurs sur ce restaurant: www.itaste.com

Étiquettes : , , ,

Si vous êtes de passage à Montreux découvrez la boutique d’Odile et tous ses trésors vintage.

« ODILE est une minuscule et joyeuse boutique dans la vieille ville de Montreux, où mobilier et accessoires des années 50 à 80 côtoient quelques pièces de design industriel, toujours dans l’esprit de métissage des genres qui prévaut aujourd’hui, comme un singulier melting-pot des plus belles créations du 20e siècle. Des designers de grand nom sont représentés, mais aussi des pièces insolites, originales, toujours sélectionnées avec soin et jubilation. »

Odile
Rue du Pont 26
1820 Montreux
+41 (0)79/718.99.16
www.odile-vintage.com
 

Étiquettes :

Découvrez la boutique Chabada Vintage, qui se situe en plein centre de Lausanne à deux pas de la rue de Bourg et du Rotillon. Chabada propose des vêtements et accessoires allant de 1950 aux années 1990. Les prix sont agréables et la boutique vaut le détour. Des petites merveilles qui sont également présentées sur le blog. Mais si vous êtes de passage à Lausanne, alors allez vite y faire un tour ! Ce que l’on adore c’est le fait de pouvoir réutiliser les fringues, on adore aussi le pied de nez à la surconsommation et toutes les couleurs des vêtements qui nous réchauffent le cœur. Allez donc rendre visite aux filles.

Chabada Vintage
Cheneau-de-bourg 4
1003 Lausanne
www.chabadavintage.com
 
 

Étiquettes :

Bon ok c’est un peu prétentieux, mais en tout cas vous trouverez sur ce nouveau blog des adresses sympa à Paris, en France, en Europe ainsi que dans quelques villes du monde.

VISITEZ
DECOUVREZ
PARTAGEZ !

Communiquez-nous vos coups de cœur !
http://thechicksaroundtheglobe.wordpress.com

Étiquettes :

Suite au succès rencontré par le restaurant du même nom, à Megève, la famille Sibuet remet le couvert en ouvrant cette deuxième adresse. Une décoration chic colorée, une ambiance cosy et feutrée. La cuisine est ouverte sur la salle et l’endroit est raffiné tout comme ses plats. Filet de bœuf maison, ris de veau tradition au vin d’Arbois, de belles pièces de viande à la broche ainsi que des poissons, votre palais sera satisfait. Compter 50-90 EUR à la carte.

Les Enfants Terribles Megève
Hôtel Le Mont-Blanc – Place de l’Eglise à Megève
+33 4 50 21 20 02
www.hotelmontblanc.com


Les Enfants Terribles Paris
8 rue Lord Byron dans le 8ème
+33 1 53 89 90 91
www.enfantsterribles-paris.fr



Étiquettes :

Hé bien non ce n’est pas un restaurant que vous découvrirez dans cet article, mais bien une boutique de meubles et décoration pour enfants. Ici on trouve des lits, de la literie, des berceaux, des chaises, des tables, des lampes, des doudous, des pièces uniques… neufs ou restaurés, mais dans tous les cas vous allez craquer.

Marre des Epinards
Av. des Alpes 50
Montreux – Vaud
+41 21 963 27 53
www.marredesepinards.ch


Étiquettes :

On a découvert ses biscuits dans la boutique Mira Belle à Genève. Cathy fabrique elle-même ses biscuits (à base de produits bio, sans conservateurs et avec peu de sucre), des sirops artisanaux (eux aussi sans conservateurs, ce qui ramène leur durée de vie à 3 semaines au frigo… comme quoi !), des confitures et des gâteaux. Sa boutique c’est une reconversion, car avant cela Catherine travaillait dans la finance. Possibilité de prendre un thé, un café ou un chocolat et profiter du soleil en terrasse pendant les beaux jours.

Cathy’s Biscuits
Rue de l’Hôtel-de-Ville 7
1800 Vevey
www.cathys-biscuits.ch

Étiquettes :

La prochaine fois que vous serez de passage à Paris, surtout ne manquez pas une petite échappée au Cercle.

Lors de l’appel pour prendre mon rendez-vous, la voix de la personne au bout du fil était tellement douce que je m’imaginais déjà dans mon fauteuil en train de me faire dorloter… Mais il me fallait encore être patiente, le rendez-vous n’étant programmé que quelques jours plus tard.

Enfin le jour J. Je suis déjà de bonne humeur, enfin comme toujours lorsque je fais un spa. Je reviens sur terre lorsque je m’engouffre dans le métro au milieu de cette marée humaine. Le Cercle se trouve dans une rue chic de Paris: rue du Faubourg Saint-Honoré. Mais ce jour là, les travaux et les klaxons étaient de la partie. Une fois la petite porte du n°12 trouvée, il ne me restait qu’à suivre les indications pour trouver cet appartement secret dans cet imposant immeuble haussmannien. Je franchis donc les différentes portes, me retrouve dans un ascenseur ancien, puis face à la porte du Cercle. Lorsque je pénètre dans ce lieu, tout devient calme. Les charmantes demoiselles m’apportent de quoi me désaltérer puis me font découvrir ce lieu magique.

Je comprends maintenant pourquoi on parle d’appartement. Ce lieu d’exception est constitué de différentes pièces de soins (6 au total), d’un hammam privatif et d’une pièce de relaxation avec siège en marbre chauffant ; tous situés autour d’un couloir étroit, feutré, aux couleurs tendances et chaudes (violet et noir). De nombreux livres sur le luxe et la tradition française sont à la disposition des clients. Tout est pensé dans les moindres détails. Il faut bien cela pour satisfaire la clientèle exigeante et internationale de ce lieu.

Je me sens tout de suite à l’aise. L’esthéticienne m’indique mon petit appartement privé, et la magie a continué d’opérer. Un grand placard, au bord de ma baignoire privative, est à ma disposition pour ranger mes vêtements. Un petit sac en organza me permet de glisser mes sous-vêtements et une coupelle reçoit mes bijoux. Le peignoir est doux et moelleux, tout comme les chaussons. Mais le summum c’est le moment où je me suis glissée dans mon duvet sur la table de soin. Un duvet serviette à l’intérieur et matière de type mohair à l’extérieur. L’esthéticienne est revenue puis m’a présenté mon plateau de soin. De nombreux ingrédients, de différentes textures et couleurs. Puis j’ai fermé les yeux. Des sensations de fraicheur avec le gel démaquillant, des bulles qui pétillent comme du champagne appliquées sur ma peau en guise de gommage, des crèmes, des frissons avec une plume géante, un massage du visage et des bras. Un long moment de détente et bien-être. Exquis.

Pour rien au monde je ne voulais partir… et pourtant il le fallait. Mais même en redescendant sur terre et dans la rue du Faubourg Saint-Honoré, tout me semblait maintenant moins bruyant et plus léger. J’étais sur mon petit nuage.

Bilan ?
10/10 Je vous le recommande encore et encore.
Signé: S.

Le cercle
http://www.lecercle-by-regineferrere.com/intro.html
12, rue du Faubourg Saint-Honoré • 5e étage • Paris VIIIe • +33 (0)1 42 68 29 79

Étiquettes :

Incroyable mais vrai, cela existe. Il suffit de se rendre chez Alain Senderens à Madeleine. Pas possible vous allez me dire… hé bien si. Pour cela il ne faut pas emprunter la porte principale, mais la petite porte se trouvant dans le passage à gauche du restaurant. Ca tombe bien d’ailleurs, car le bar de notre fameux 2 étoiles Michelin se nomme: « Le Passage » ! Après avoir sonné, vous grimperez l’escalier en colimaçon, traverserez LE fameux restaurant et vous vous retrouverez dans un lieu intimiste, contemporain et plein de charme. Le chef vous propose une carte légère, plutôt tapas et sushis, ou le menu du soir. Nous avons fait confiance au chef pour le menu spécial. Après avoir énoncé les aliments interdits, nous nous sommes retrouvés avec un amuse-bouche, puis une entrée, puis deux, puis un plat… puis deux ! Cela ne s’arrêtait pas. Heureusement les portions sont celles d’un restaurant gastronomique: très légères. Enfin nous sommes passés au dessert, avec un sorbet très léger. Pour 34 EUR vous serez conquis, cela va de soi. Même si normalement le menu se limite à une entrée, un plat et un dessert. Le jour de notre visite c’était… la vraie surprise du chef !

Le Passage
9 place de la Madeleine
75008 Paris
+33 (0)1 42 65 56 66

Étiquettes :

Hé oui, il arrive que les poulettes s’échappent… mais elles reviennent toujours… et avec des bonnes adresses s’il vous plait ! Cette fois-ci c’est un coup de coeur pour La popote du 18ème. Un charmant petit bistrot où l’on mange comme à la maison. Miam miam. Des classiques (tels que le croque jeune homme ou demoizelle), des grosses salades gourmandes et surtout des casseroles qui arrivent directement sur votre table. Mais qu’y a-t-il dans ces casseroles ? De la ratatouille, des coquillettes ou encore une délicieuse purée maison, le tout pour 3 EUR… Le concept « délicieux, copieux et peu couteux » trouve ici tout son sens.

La popote du 18ème
184 rue Marcadet
75018 Paris
Metro: Lamarck (ligne 12)

Étiquettes :